Accueil Internationales Canada : Un étudiant indien blessé dans une fusillade à Toronto meurt

Canada : Un étudiant indien blessé dans une fusillade à Toronto meurt

54
0

TORONTO :

Satwinder Singh, 28 ans, a été débranché du respirateur artificiel à l’hôpital général de Hamilton. Il a été grièvement blessé lors de la fusillade.

Dans un communiqué samedi, le service de police de Halton (HRPS) a déclaré qu’il « est profondément attristé d’annoncer qu’une deuxième victime masculine impliquée dans la fusillade tragique de lundi à Milton est décédée. »

Il a identifié Satwinder Singh, résident de la ville de Milton, comme étant la victime et a déclaré qu’il « est décédé paisiblement à l’hôpital général de Hamilton avec sa famille et ses amis à ses côtés ».

« C’est une nouvelle déchirante pour notre communauté qui n’a même pas encore commencé à se remettre des événements traumatisants de lundi. Je demande instamment à chacun de tendre la main et de demander de l’aide s’il en a besoin », a déclaré Stephen Tanner, chef du HRPS, dans le communiqué.

Plus tôt, deux personnes, dont un officier de police, ont été tuées et trois autres, dont Singh, ont été blessées après les fusillades survenues à plusieurs endroits dans la région du Grand Toronto.

Le tireur, identifié comme Shawn Petrie, 40 ans, a été confronté par la police dans la ville de Hamilton et tué.

Lire aussi :  La communauté hindoue du Baloutchistan ouvre la porte de ses temples aux victimes des inondations

Le mobile de Petrie n’a pas encore été révélé, mais il pourrait bien s’agir d’une vengeance, puisque parmi les lieux qu’il a visés se trouvait le MK Auto Repairs où l’étudiant travaillait à temps partiel. Le suspect a également tué le propriétaire du magasin, Shakeel Ashraf.

Singh, selon l’édition du Toronto Star, avait terminé un programme de diplôme en gestion globale des affaires au Conestoga College de Kitchener, en Ontario. Il prévoyait de poursuivre ses études et travaillait à temps partiel pour financer cette ambition.

La famille de Singh était à l’hôpital au moment où la décision a été prise de le retirer du respirateur artificiel.

La fusillade a touché trois endroits et a déclenché une alerte d’urgence dans toute la province de l’Ontario lundi après-midi, la police ayant mis en garde contre un « tireur actif » considéré comme « armé et dangereux ».

Le premier incident s’est produit dans la commune de Mississauga, dans le Grand Toronto, vers 14 heures, où le tireur présumé a tué un agent de police, l’agent Andrew Hong, vétéran de la police de Toronto, et blessé une autre personne, qui n’a pas été nommée, dans un café. Le chef de la police de Peel, Nishan Duraiappah, a décrit l’attaque contre Hong, 48 ans, comme une « embuscade ».

Lire aussi :  Highlights | "Une femme incroyable, extraordinaire" : Le Premier ministre néo-zélandais se souvient de la Reine

Le même véhicule était ensuite sur les lieux d’une autre fusillade, environ une heure plus tard, dans un magasin de réparation automobile de la ville de Milton, faisant un autre mort et deux blessés. La victime a été identifiée plus tard comme étant Ashraf.

La police régionale de Peel a émis une alerte au fur et à mesure des événements, indiquant que « le conducteur est considéré comme armé et dangereux – s’il est vu, appelez immédiatement le 911 – ne vous approchez pas ».

Peu après 16 heures, le suspect a été tué lors d’une « interaction » avec la police dans un cimetière de la ville de Hamilton.

La police de Hamilton a publié une brève déclaration indiquant que « la situation a été maîtrisée et qu’il n’y avait pas de risque permanent pour le public ».

Article précédentLe marché des crypto-monnaies a perdu 165 milliards de dollars en une semaine, tombant à son plus bas niveau depuis deux mois.
Article suivantLes actions de Take-Two plongent au premier marché après la fuite présumée de « Grand Theft Auto VI ».