Accueil Dernières minutes ! ALERTE – Annonce extraordinaire de l’OTAN : il existe un « risque réel »...

ALERTE – Annonce extraordinaire de l’OTAN : il existe un « risque réel » d’invasion de l’Ukraine / « Nous nous préparons à un échec de la diplomatie ».

33
0

Le risque de conflit militaire en Ukraine est « réel » et il faut se préparer à « un échec de la diplomatie », a averti vendredi le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, à l’issue d’une réunion extraordinaire.

« Nous venons de conclure une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN. Les pays alliés ont discuté du renforcement non provoqué et injustifié des troupes en Ukraine et dans les environs, ainsi que des conséquences pour la sécurité européenne. Nous regrettons que, malgré les appels de la communauté internationale, la Russie n’ait pris, depuis de nombreuses semaines, aucune mesure pour réduire les tensions. Le renforcement militaire russe se poursuit, avec des dizaines de milliers de troupes de combat et des capacités militaires lourdes. La rhétorique menaçante se poursuit, dans le contexte d’une histoire de recours à la force contre les voisins « , a déclaré Jens Stoltenberg vendredi après-midi, selon une transcription de la déclaration publiée sur le site web de l’OTAN et consultée par MEDIAFAX.

« Le risque de conflit est réel. Les actions agressives de la Russie compromettent gravement l’ordre de sécurité de l’Europe. L’Alliance de l’Atlantique Nord reste attachée à une approche à deux volets à l’égard de la Russie : une dissuasion et une défense fortes, associées à un dialogue constructif. C’est un signal positif que la Russie est maintenant prête à venir à la table des négociations. Les tensions étant élevées, le dialogue est d’autant plus important. Mercredi prochain, les États de l’OTAN rencontreront les représentants de la Russie dans le cadre du Conseil OTAN-Russie. La réunion portera sur la situation en Ukraine et ses implications pour la sécurité européenne. Je me félicite également des discussions entre les États-Unis et la Russie prévues lundi à Genève. Et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se réunira jeudi prochain », a ajouté Jens Stoltenberg.

Lire aussi :  La Bulgarie désapprouve le déploiement de troupes de l'OTAN sur son territoire dans un contexte de tensions avec la Russie

« Nous sommes toujours prêts à écouter les préoccupations de la Russie, et l’OTAN fera tout son possible pour trouver une solution politique. Mais pour que le dialogue ait un sens, il faut également répondre aux préoccupations de longue date des États membres concernant les actions de la Russie. Elle doit être fondée sur les principes essentiels de la sécurité européenne et doit se faire en consultation avec l’Ukraine. Nous menons également des consultations étroites avec d’autres partenaires clés, tels que la Géorgie, la Moldavie, la Finlande, la Suède et l’Union européenne. L’OTAN engagera un dialogue avec la Russie de bonne foi et sur le fond. Mais nous devons également nous préparer à l’éventualité d’un échec diplomatique », a souligné Jens Stoltenberg.

Lire aussi :  VIDEO | George Puscas s'est "réveillé" ! Le Roumain a marqué pour Reading après 277 jours. Réaction en anglais

« C’est pourquoi les ministres ont souligné aujourd’hui que toute nouvelle agression contre l’Ukraine aura des conséquences importantes et engendrera un coût élevé pour la Russie. Les États membres continuent de soutenir l’Ukraine. Nous soutenons pleinement sa souveraineté et son intégrité territoriale et lui apportons un soutien politique et technique. (…) Tous les pays, indépendamment de leur taille ou de leurs voisins, ont le droit fondamental de décider de leur propre orientation et de leurs alliances. (…) En fin de compte, les alliés ont clairement indiqué que l’OTAN prendra toujours les mesures nécessaires pour protéger et défendre nos pays, notamment en renforçant la défense collective par les moyens nécessaires », a conclu Jens Stoltenberg.

Article précédentUne adolescente de 17 ans tuée par sa meilleure amie par jalousie. Ils aimaient tous les deux la même fille.
Article suivantToyota dépasse GM dans les ventes de voitures américaines pour la première fois dans l’histoire. General Motors a toujours été en tête de cette compétition depuis 1931.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !