Accueil Economie AFP : Le G7 condamne la décision de l’Inde d’interdire les exportations...

AFP : Le G7 condamne la décision de l’Inde d’interdire les exportations de blé

301
0

Les ministres de l’agriculture du G7 estiment qu’une telle décision aggraverait la crise du marché mondial des céréales.

Les ministres de l’agriculture des pays du Groupe des Sept (G7) ont condamné la décision de l’Inde d’interdire les exportations de blé, a rapporté samedi l’Agence France-Presse (AFP), estimant qu’une telle décision ne fera qu’aggraver la crise sur le marché mondial des céréales.

« Si tout le monde commence à imposer de telles restrictions aux exportations ou même à fermer des marchés, cela ne fera qu’aggraver la crise et nuire à l’Inde et à ses producteurs agricoles. Nous appelons l’Inde à assumer sa responsabilité en tant que membre du G20 », a déclaré le ministre allemand de l’alimentation et de l’agriculture, Cem Ozdemir.

Lire aussi :  Faire un petit crédit avec la CAF, c'est possible !

La direction générale du commerce extérieur du ministère indien du commerce et de l’industrie a annoncé samedi qu’elle avait imposé une interdiction sur les exportations de blé. « Cette décision a été prise dans le cadre des mesures visant à contrôler la hausse des prix intérieurs ». <...>Le ministère a indiqué dans un communiqué qu’il s’agissait d’une décision de principe, compte tenu de la forte hausse des prix mondiaux du blé due à de nombreux facteurs.

Les autorités indiennes ont toutefois autorisé les expéditions de céréales, pour lesquelles des lettres de crédit irrévocables ont été émises jusqu’au 13 mai. Une autre exception est l’exportation de blé avec le consentement du gouvernement indien pour répondre aux besoins d’autres pays à la demande de leurs autorités.

Lire aussi :  L'obsolescence programmée et le marché des consommables.

En mars, l’Inde a annoncé son intention de prendre des mesures dans un avenir proche pour devenir le premier exportateur mondial de blé. Cependant, pour un certain nombre de raisons, notamment la chaleur intense dans les régions où le grain est cultivé, la république craint maintenant une pénurie de la récolte sur le marché intérieur.

Article précédentLa Turquie est prête à envoyer un navire pour évacuer les habitants d’Azovstal.
Article suivantLe Prince Guillaume et la Princesse Stéphanie de Luxembourg ont célébré l’anniversaire de leur fils. Le prince Charles a deux ans
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !